24 février 2008

Jean-Marie Bockel : une question d’équilibre

http://mulhouse2008.dna.fr/?Jean-Marie-Bockel-une-question-d

Jean-Marie Bockel : une question d’équilibre

Par Eric Chabauty (18h23)       

                      

 

Le programme de « Pour Mulhouse ensemble »

Une question d’équilibre

Près de deux cents propositions et intentions déclinées en trois thèmes, « Mulhouse, une ambition », « Mulhouse plus solidaire » et « Mulhouse plus douce », alimentent le projet municipal 2008-2014 de la liste conduite par le maire sortant Jean-Marie Bockel.

Jean-Marie Bockel

Avant de présenter le projet de Pour Mulhouse ensemble à Bourtzwiller, Jean-Marie Bockel a récupéré des colistiers entre la Gare centrale et la place du Rattachement, en empruntant la ligne 1 du tramway. (Photo DNA-Marc Rollmann)

Le mot équilibre est souvent revenu dans la présentation dynamique faite hier matin au restaurant « le Pax » à Bourtzwiller par la tête de liste de « Pour Mulhouse ensemble », en présence de ses 54 colistiers. A la même table que Jean-Marie Bockel, il y avait, en plus des piliers de Gauche moderne Chantal Risser, Michèle Striffler et Denis Rambaud, les responsables de sensibilités politiques différentes, Jean Rottner (UMP) et Bernard Stœssel (Modem), qui composent sa liste d’ouverture.

Réussir avant 2014 une intercommunalité à la hauteur des ambitions de la région mulhousienne

« Ce projet était attendu. Il arrive à point nommé au moment où les Mulhousiens commencent à s’intéresser à la campagne. Quel maire pour quelle ville” ? C’est un choix important pour continuer à développer cette ville qui a des atouts même si elle rencontre des difficultés », mais entre « le discours apocalyptique de certains et le discours misérabiliste des autres », Jean-Marie Bockel entend proposer « un projet équilibré, fort, précis », fruit de la rencontre de « gens différents qui se sont rendu compte qu’ils avaient des convergences ». A ce propos, il note” : « On n’a pas eu de difficultés à nous retrouver sur ce projet qui est un élément fédérateur, visible, la signature d’une force de l’entente qui est la nôtre. Nous avons trouvé un bon équilibre... Oui, nous avons une ambition pour Mulhouse. Nous portons la dimension sociale de Mulhouse, c’est une tradition mais le développement économique et l’apport de richesses sont aussi nécessaires. » Rappelant qu’un « bilan ne sert qu’à crédibiliser une action pour l’avenir » et « un bon projet, ce n’est pas que l’addition de propositions », Jean-Marie Bockel promet néanmoins « qu’aucun morceau de ville n’est oublié » dans son programme où il est beaucoup question d’animations (commerciale, culturelle, sportive) de sécurité aussi, « un engagement prioritaire qui fera l’équilibre entre la prévention, la sanction et le partenariat ». S’il est réélu, Jean-Marie Bockel promet, pour commencer, une série de concertations entre le printemps et l’été avec toutes les composantes de la liste, pour affiner et valides les actions de projet dont la rédaction initiale repose surtout sur les conclusions des tables rondes de « Vous avez la parole, Mulhouse de 2006 à 2020 ». Par ailleurs des cheminements seront réalisés très vite place de la Réunion, pour faciliter les déplacements des piétons. Enfin, avec le soutien de « la droite sociale et du centre », Jean-Marie Bockel, Jean Rottner et Bernard Stœssel espèrent, dans un climat favorable d’ouverture, réussir avant 2014 une intercommunalité à la hauteur des ambitions de la région mulhousienne.

E.Ch.

Posté par ERICCITOYEN à 11:33 - - Permalien [#]