29 février 2008

Steve Mandanda, l'ascenseur de l'OM

 

Profil

Steve Mandanda, l'ascenseur de l'OM

       

   Steve Mandanda le 24 février, lors du match Toulouse-Marseille.       

AP/REMY GABALDA

      Steve Mandanda le 24 février, lors du match Toulouse-Marseille.    

Marseille Envoyé spécial

C'est pour moi le Bernard Lama de 2010. Il sera le gardien de demain", dit de lui René Girard, qui a entraîné l'intéressé en équipe de France espoirs. "En quelques mois, il est devenu une force pour toute l'équipe", ajoute Lorik Cana, le capitaine marseillais. "Ce garçon, c'est la joie de vivre, et techniquement comme humainement, il est au top niveau", complète José Anigo, le directeur sportif du club phocéen. Les compliments pleuvent sur Steve Mandanda, sans pour autant troubler la sérénité du jeune gardien de l'OM. "Compte tenu de son âge, du peu de matches qu'il a disputés en Ligue 1, il est surprenant", insiste José Anigo, qui l'a repéré au Havre, le club de Ligue 2 où il évoluait la saison passée.

 

             A 22 ans, le gardien d'origine congolaise disputera samedi 1er mars contre Auxerre sa 23e rencontre de Ligue 1. "Un match important pour se rapprocher de la 3e place", visée par le club depuis le début de saison, constate Eric Gerets, l'entraîneur de l'OM. Déterminant au cours des récentes rencontres de Coupe de l'UEFA contre le Spartak de Moscou, Steve Mandanda a toutes les chances d'être appelé également à jouer les 8es de finale aller face au Zenit Saint-Pétersbourg, le 6 mars, au Stade Vélodrome. Il sera aussi probablement sur la feuille de match des 8es de finale de la Coupe de France le 19 mars.

L'ex-Havrais a révélé en quelques mois l'étendue de son talent : une prise de balle maîtrisée, un bon jeu au pied, un grand sens de l'anticipation, une détente impressionnante servie par des qualités physiques exceptionnelles. Ce gabarit de 82 kg pour 1,85 m s'est d'abord essayé à la boxe, avant de choisir le football à 11 ans. Ses trois frères l'ont suivi et jouent eux aussi au poste de gardien.

Né à Kinshasa, il a quitté avant ses 2 ans le Congo pour la France. La famille s'est installée à Evreux (Eure). "C'est là que j'ai été repéré à 15 ans par le recruteur du Havre", raconte-t-il.

Prêté par ce club avec option d'achat, il est arrivé à Marseille en juin 2007 comme doublure de Cédric Carrasso. Deux mois plus tard, il est propulsé n°1 à la suite d'une blessure (rupture du tendon d'Achille) du gardien titulaire. Son baptême du feu a lieu lors de la 5e journée de championnat, sur le terrain de Caen. "C'était pour moi un retour en Normandie, dans un stade que je connais. J'y avais disputé de nombreux derbys entre Le Havre et Caen, se souvient l'ex-Havrais. Ça s'est très bien passé, puisque Marseille l'a emporté."

L'option d'achat a été levée depuis, l'OM s'étant engagée à verser près de 3 millions d'euros au club havrais. "Si l'on proposait aujourd'hui un tel prix pour revendre ce joueur, je crois qu'il faudrait fermer la Commanderie (le centre d'entraînement de l'OM) pour éviter que les clubs ne se battent pour l'acheter !", sourit José Anigo.

"Steve Mandanda, comme Mathieu Valbuena ou Charles Kaboré, sont les meilleurs exemples de la filière de post-formation que développe l'OM. Des joueurs arrivés chez nous vers 20 ans, formés ailleurs qu'à Marseille, qui ont immédiatement intégré le groupe pro", détaille le directeur sportif.

"Passer de la Ligue 2 à la Ligue 1, c'est vraiment un autre monde, admet Steve Mandanda. Dans une grosse écurie comme l'OM, il faut se mettre au niveau le plus vite possible." Après avoir endossé le costume - apparemment à sa taille - de titulaire de la cage marseillaise, le joueur a porté le maillot des Bleus, le 5 février. Cette première sélection en équipe de France, à l'occasion d'un match amical contre l'équipe de la République démocratique du Congo qui comptait dans ses rangs Parfait Mandanda, l'un des frères de Steve, fait de lui un candidat potentiel à l'Euro. Une perspective qu'il refuse d'évoquer pour le moment.

Simon Roger

Article paru dans l'édition du 01.03.08.


Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/

Posté par ERICCITOYEN à 21:58 - - Permalien [#]