24 février 2008

Gaston Flosse élu grâce aux voix indépendantistes en Polynésie

dimanche 24 février 2008, mis à jour à 10:23

Gaston Flosse élu grâce aux voix indépendantistes en Polynésie

Reuters

Le sénateur UMP Gaston Flosse a créé la surprise, dimanche, en parvenant à se faire élire à la présidence de la Polynésie française grâce aux voix de son adversaire de toujours, l'indépendantiste Oscar Temaru.

   

     

"C'est un événement incroyable que nous venons de vivre en direct" a lâché un journaliste, commentant à la télévision la matinée d'élection au terme de laquelle Flosse a été élu alors qu'il avait été laminé aux dernières élections territoriales (son parti, le Tahoera'a Huiraatira, n'avait obtenu que 17 % de suffrages et 10 sièges sur 57).

Battu et marginalisé, "le vieux lion" a réussi le tour de force de s'allier avec ses pires ennemis, les indépendantistes. C'est déjà grâce à eux qu'en août 2007, il était parvenu à renverser son poulain, Gaston Tong Sang, pour remettre au pouvoir le leader indépendantiste Oscar Temaru.

Tong sang était accusé de trop s'écarter des directives de son aîné.

Selon de nombreux observateurs, Flosse a livré là son dernier combat. Il a dernièrement cristallisé les rancoeurs contre l'Etat et plus particulièrement contre Christian Estrosi, secrétaire d'Etat à l'outre-mer

Aux yeux de Flosse, Estrosi s'était trop directement immiscé dans la vie politique polynésienne, en manifestant ses préférences pour Tong Sang.

Flosse et Temaru ont donc réalisé l'union sacrée contre le pouvoir central de Paris et contre son candidat.

Au cours d'un bref discours devant les élus, avant leur vote ce matin, Flosse a expliqué que les circonstances (ndlr : le manque de temps) ne lui permettaient pas de présenter un programme de gouvernement.

Il a annoncé qu'il souhaitait mettre en place un gouvernement d'union entre toutes les composantes de l'échiquier politique polynésien, lui-même acceptant de ne pas faire état, pendant cinq ans, de ses convictions d'autonomistes et Temaru acceptant, pour sa part, de mettre de côté ses revendications indépendantistes "pour travailler dans l'intérêt général de la Polynésie française".

Flosse devrait faire connaître dans les jours prochains la composition de son gouvernement d'ouverture : les indépendantistes accepteront-ils de partager le pouvoir ou laisseront-ils le Tahoeraa Huiraatira gouverner seul (comme celui-ci l'a fait avec eux depuis le mois d'août 2007) ?

Une seule chose paraît sûre : les élus majoritaires du To Tatou Ai'A, qui parlent de vol et de hold-up, ont déjà annoncé qu'ils ne rejoindraient jamais les élus de Flosse.

Posté par ERICCITOYEN à 11:21 - - Permalien [#]